GO THINKING

Fast fashion

By on août 27th, 2014

J’ai beau faire attention à ce que je mange, limiter la viande, supprimer le lait de vache de ma vie, n’utiliser que (ou presque) des produits cosmétiques bio, ne plus acheter d’eau en bouteille, mettre une moon cup pour supprimer les serviettes et les tampons, et faire des efforts de ce type, j’ai, c’est clair, toujours eu tendance à oublier le côté mode. Si je pouvais sortir nue, et si cela était dans les moeurs etc, je suppose qu’on le ferait tous et toutes. Pour des questions économiques dans un premier temps, mais aussi pour une question environnementale. Parce que ouais, ma naïveté et moi, on a jamais pensé que la mode, c’était aussi un sujet sur lequel il fallait se pencher en matière d’écologie. Ah bon??? Bah ouais, moi aussi je fermais les yeux sur le sujet, peut être parce que j’avais peur de ce que j’allais découvrir. Bah j’avais bien fais, parce que la mode c’est pas joli, les dessous sont vraiment mais alors vraiment pas beaux à voir. Alors j’ai beau rentrer dans des boutiques Ekyog et m’intéresser aux boutiques qui utilisent pour certaines pièces du coton bio, ça ne faisait pas de moi quelqu’un de douée en la matière, capable de tenir une conversation plus de 5 minutes en développant le sujet. Alors, il était temps de travailler dessus. Et puisque ça semble en intéresser plus d’une, why not? Oui, parce qu’on est tous fast fashion non?

Souvenez vous

3168042_7_3d1d_manifestation-le-28-avril-des-familles-de_562e1487dced9800c486988b3a87e482

Le Rana Plaza, immeuble de 8 étages et propriété d’un dirigeant local au Bangladesh. Ce lieu abritait des ateliers de confections (des marques comme Benetton, Mango ou le géant Primark disposaient d’atelier dans ce lieu) et on employait plus de 5000 salariés. Au départ, le bâtiment ce n’était pas autant d’étages, donc l’élargissement de la structure a été décidé pour améliorer la rapidité de la production, et ce, SANS PERMIS. Pourtant, les fissures visibles inquiétaient, mais c’est sans compter les directives de l’encadrement qui estimait qu’il fallait retourner au travail le lendemain car le lieu était sans risques. Ou pas. 1127 morts et milliers de blessés. Une émission de radio sur France Inter était très intéressante, si vous voulez la réécouter, vraiment, faites le.

On aurait pu penser que Rana Plaza fasse évoluer les choses, que les conditions s’améliorent, mais non, ce n’est pas le cas. Vous le verrez au fil de l’article, et je vous conseille de lire cet article qui le montre, lui aussi. Jusqu’ou sommes nous capables d’aller pour l’économie, et pour subvenir à ses besoins de capitalistes?

 Les dessous toxiques de la mode

Detox-Zara-Greenpeace-03

Après avoir fouiné du côté de Greenpeace aka la meilleure source d’info en terme de pollution/d’environnement/d’écologie, j’ai pu bien halluciner sur les dessous toxiques de la mode. Bah c’est sur, quand on rentre chez H&M, on est pas du genre à se poser des questions sur le sujet « oh regarde ce petit top comment il irait trop bien avec mon jean boyfriend » hop, dans le panier, direction la caisse. Hé hop, ça s’arrête là. Pour réaliser cette étude, Greenpeace s’est penchée sur 20 marques dont Zara, Levi’s et d’autres enseignes du fast fashion.

Sur 141 articles pour mener sa campagne détox, Greenpeace a pu observer que les produits venaient de 29 pays du monde, principalement en hémisphère sud (pour les vêtements identifiables) (évidemment, certains vêtements n’ont pu être identifiés, on peut donc déjà s’interroger sur la transparence). Dans 31 produits on peut trouver des plastisol, dans 89 des ethoxylates de nonylphénol (NPE), des phtalates et amines cancérogènes.

Kézaco

NPE = ethoxylates de nonylphénol. Ces éléments ne sont pas naturels, ils sont crées par l’Homme. Ce sont des tensioactifs qui se dégradent en nonylphénol (NP)

NP = nonylphénol. Composé persistant qui est bio accumulante. Présent dans la chaine textile mais qui peut facilement se retrouver dans la chaîne alimentaire. Le problème c’est que dans bon nombre de pays, les restrictions sont quasi inexistantes.

Phtalates = plastifiants, qui permettent de rendre le plastique plus souple, facilement identifiable dans la chaîne alimentaire.

En clair? « La fast fashion est utilisée pour désigner le renouvellement, le plus rapide possible, des collections d’articles de la mode vestimentaire. Le fast fashion concerne le plus souvent des produits à prix peu élevés et qui ne sont pas destinés à être conservés d’une saison sur l’autre par l’acheteur. Le but est de traduire dans les meilleurs délais les tendances perçues de la mode à un instant t (ou mieux t-1), en proposant à la vente des produits représentatifs et accessibles, afin d’inciter au maximum au renouvellement de la garde-robe du client. Cela implique une réactivité maximale de la marque, une souplesse du processus de production et des flux logistiques tendus à l’extrême » (© Emarketing)

Les cycles de production deviennent de plus en plus courts. Est il possible d’atteindre l’objectif zéro rejet? Maintenir une feuille de route est régulièrement employé, mais bien grandes enseignes ne respectent pas cette directive Greenpeace. Les citoyens sont donc des complices involontaires, et des victimes potentielles : merci aux rejets toxiques.

cercle

Préparation chimique > Ateliers de confection textile > Produits rejetés dans les eaux usées, une fois libérés, les NPE se dégradent en NP > Les industries textiles commercialisent des produits contenant des phtalates > Lorsque nous lavons nos vêtements en machine ou à la main, nous entrainons la propagation de résidus toxiques dans les eaux.

 To jean or not to jean?

Je suis tombée suite à mes recherches à une vidéo assez affreuse. Juste regardez, observez, réalisez. Vous en tirerez les conclusions.

Le jean est un pantalon polluant, si ce n’est le plus polluant. Avant d’attérir dans les enseignes Fast Fashion, il parcourt 65000 km. Et en dehors du voyage du meilleur ami de nos dressings, n’oublions pas l’utilisation massive d’eau et de pesticides, l’utilisation excessive d’énergie. Le denim est souvent traité avec des produits toxiques : pollution des sols, des eaux, et des poumons. Car qui dit fast fashion dit conditions déplorables des ouvriers, il ne faut pas NON PLUS oublier ce « détail »

Idéalement, il faudrait acheter un jean en coton bio, ni délavé, ni coloré. Le laver peu, à cycle court, et le sécher à l’air libre. En clair, le cycle de vie de nos vêtements, et l’impact écologique de notre armoire dépend aussi de nous, et de notre comportement. A nous de nous renseigner, de déchiffrer les étiquettes, et d’être méfiants. Car évidemment, avant de m’intéresser à ça moi aussi j’étais naïve hein.

 L’exemple du géant suédois : H&M

hm-conscious

Je suis tombée sur le spécial investigation sur Canal + sur le géant suédois H&M. C’est un groupe planétaire qui allie fashion et respect du petit porte monnaie (dit moyen) de l’Homme. Leur bénéfice en 2013 était de 1,92 milliards d’euros NET D’IMPOTS (oui, dans ce cas les majuscules sont importantes). Quand je suis tombée devant ce reportage, j’avais déjà peur de ce que j’allais apprendre. Car j’ai un petit porte monnaie, et que donc, je fréquente H&M. Le reportage met en avant les conditions désastreuses dans lesquelles sont obligés de travailler les salariés. Au Bangladesh, la journaliste a pu recueillir des informations d’ouvrières : le sous traitant d’H&M situé dans cette ville augmente d’années en années la surface de ces locaux : passant de 2 à 8 étages. Le problème : les fissures visibles, bouchées par de la peinture et du ciment, les terrains marécageux. En plus de ça, l’architecte responsable de cette usine est introuvable. Le nom figurant sur le dossier de construction mène vers quelqu’un d’autre. Pas de transparence, manipulation.

Le plus choquant, c’est de parler des faits précédents à la responsable du développement durable (et donc de l’écologie) suédoise, qui en voyant les photos des usines, et en écoutant les faits des ouvrières a osé dire « on verra ça plus tard », fin 2014. Et la sécurité? Et les conditions de travail? C’est pas merveilleux ça?

En clair, oui H&M je pourrais pas vous dire maintenant que j’y mettrais plus les pieds, parce qu’évidemment, pour m’acheter un basique à 4 euros, si je le trouve pas si bien taillée ailleurs, ne soyons pas naïfs, j’y retournerais, mais toujours est il que c’est important de voir, et de montrer, et de parler des travers de la mode, et de ces grandes enseignes à fric, qui font juste semblant de respecter des engagements écologiques et sociaux, alors qu’il n’en est rien. Le greenwashing de la mode, donc?

NB* : Pour ce qui est de la collection Conscious lancée par H&M, certes en soi, je trouve ça génial d’avoir lancé le concept, dans l’idée d’améliorer de prêter autant attention aux gens et leurs besoins, qu’à la sauvegarde de leur planète. Mais avec les faits évoqués au dessus, je dirais que c’est plus un coup de pub, qu’une véritable remise en question et volonté (…)

 Less is more?

La fast fashion ruine la mode éthique/écologique. La question est : qu’est ce qui est important pour moi aujourd’hui? En ai je vraiment besoin ou est ce simplement une lubie de fille capricieuse? Voilà les questions qu’il faut se poser. Et c’est sûr, que nous allons nous lasser de la fast fashion. Nos porte monnaie se réduisent, mais la société de consommation (bien que la société soit en crise) nous pousse toujours et perpétuellement dans les bras de ces géants fast fashion. Less is more. Quelques basiques, des pièces originales mais qu’on se voit porter pendant des années, n’est ce pas mieux qu’un placard surbondé et qui pourtant, la plupart des pièces ne sont pas portées. Bah voilà, la question est déjà réglée question cosmétiques ou j’achète très peu. Au lieu de cumuler 10 fonds de teint, je vide les existants, et après, je me sens clairement mieux. A bas les box du type Birchbox, parce qu’on cumule des tas de produits qui finissent dans des boites et qu’on retrouve dix mois plus tard quand on cherche un autre truc dont on avait besoin. Pour les fringues c’est pareil : des basiques, des robes simples portables avec toutes mes paires de chaussures, deux jeans, deux pantalons, bref, consommer mieux, consommer moins, consommer éthique. Et après tout, c’est pas parce que j’ai un blog que je dois pas pouvoir porter 10 fois le même jean dans mes looks hein?

L’impact écologique de la mode

Le voyage est très long pour un vêtement et l’impact est fort : environnement, conditions sociales et économiques peu respectées. L’emprunte économique oui, mais écologique : merci au transport et à la fabrication.

* Mauvais points : les fibres synthétiques. L’utilisation de pétrole ou de ressources non renouvelables, le coton et son utilisation controversée : pire fléau écologique : 10 % de pesticides et 25 % d’insecticides

* La fabrication requiert des métaux toxiques, des sulfures pour la teinte, du chlore. Que de jolies choses miam miam (ou pas)

* Le transport : une veste peut parcourir 40000 km. La veste provient des USA, enfin, tout du moins, elle y est vendue. Mais son duvet est hongrois, ses fibres italiennes, son polyester japonais, son assemblage réalisé en Chine.

* Utilisation : impact écologique. Si la fabrication représente un impact de 50% il en va de même pour l’utilisation.

 

 Je m’explique.
Porter son jean 6 fois au lieu de 3
Le laver à froid avec une machine moins polluante (classe A)
Le sécher à plat à l’air libre (donc pas de repassage)
= moins d’impact.

 

* Réduire son impact c’est aussi :

1. Ne pas jeter les vêtements que l’on ne met plus. Penser à échanger, troquer, louer, récupérer, réparer, créer (l’heure est au DIY, laissez place à votre imagination, faites comme moi, coupez vos vieux jeans et transformez les en short, ça vous éviter d’investir dans un Levi’s qui en plus bourre ses vêtements de produits toxiques, hé ouais)

2. Acheter local, made in France. Il existe des tas de marques qui utilisent des matières géniales, qui respectent l’environnement, et qui en plus, n’exploitent pas les ouvriers et ne les font pas travailler dans des conditions affreuses.

3. S’orienter vers un coton bio pour vos achats, ou vers des vêtements labilités (ecolabel, oeko lex, nordic ecolabel). Comme signalé au dessus, le coton = désastre environnemental. Evidemment, on peut aussi se méfier du coton bio, la qualification ne signifie pas non plus que le produit fini est composé à 100% de cette matière. Mais bon, partant de là, on fout plus rien et on s’habille plus. Et si c’était la solution : A POIL A POIL A POIL … je m’égare

 Le podium détox

Pour conclure, Greenpeace a fait un point sur cette campagne, avec un podium Leaders VS Greenwashers VS Loosers. Etat des lieux rapide? On remercie

1. Leaders : Benetton, Coop, Esprit, GStar, Levi’s, Mango (ce qui ne signifie pas qu’ils ont supprimé TOUT impact écologique, mais disons qu’ils respectent de mieux en mieux les règles environnementales et les directives du projet Greenpeace détox, avec des meilleures conditions, des meilleurs méthodes de fabrications etc)

2. Greenwashers : Adidas, Nike

3. Loosers : Diesel, Best seller, GAP, Gorgio Armani

En clair, pour être sûr d’utiliser éthique, mieux vaut se tourner vers des labels écologiques et des marques dites bio. Avé Ekyog, qui pour l’instant, est la marque qui m’a le plus convaincu (bisous bisous au créateur)

Sans titre-1

Je ne suis pas irréprochable. VADE RETRO SATANAS, il m’arrive d’utiliser des produits cosmétiques clairement pas safe et non je ne porte pas que du coton bio ou je n’achète pas que local (là encore le problème du porte monnaie etc) MAIS je prends conscience des choses depuis longtemps, en m’informant, en me renseignant de manière précise sur les choses, qui sont pas jolies jolies, et je fais des efforts, dans le but d’améliorer ma consommation de manière générale. « Nobody’s perfect » ! Oui je m’intéresse à l’écologie mais non je ne suis pas parfaite. Contrairement à Bea Johnson (alias la célèbre blogueuse ET écrivain{e?} du Zéro déchet) qui elle, est clairement proche de la perfection dans le respect du zéro déchet (le papier toilette fait toujours parti de sa vie quotidienne, dur dur de s’en séparer hein? ^_^). Le problème avec moi, c’est que je suis du genre à devenir complètement gaga devant un beau collier, mourir d’amour devant une paire de chaussures en cuir et fondre devant un pull. La compulsive de base qui peut pas s’empêcher d’acheter. Je me souviens encore de ma première vraie paye quand je bossais au MacDo, je vous raconte pas le scandale. Je portais tellement de sachets que ma mère s’était demandé si j’avais gagné au loto. Et du coup, c’est vrai que je trouvais ça idiot, en y repensant, toutes ces tunes « foutues en l’air » pour des vêtements que finalement, je porte si peu.

Et puis, c’est en faisant le tri quand j’ai déménagé il y a deux ans que j’ai réalisé le problème. J’ai 5 gros sachets de fringues que je mets PLUS DU TOUT. Et que finalement, je n’ai jamais porté plus de deux fois. C’est tellement affreux je trouve, que du coup, j’ai remis en question ma consommation. « Il est temps d’acheter ce dont tu as VRAIMENT besoin »

Du coup, mes achats sont tous réfléchis. Achètes tu ce truc parce que tu en as besoin, et que  surtout, tu ne l’as pas en déjà 5 exemplaires dans ton armoire alors qu’ils font partis de la catégorie : t’es trop mignon mais non j’t’aime pas finalement. C’est mieux pour économiser, c’est mieux pour la planète, et c’est mieux pour moi.

Le côté pénible de la chose? C’est toujours chiant de changer ses habitudes. Enfin, par le mot chiant je dirais, contraignant plutôt. Mais remarque les deux vont ensemble. Et puis, j’aime la mode, c’est dur de s’en détacher, d’autant plus depuis que j’ai ce blog. Je n’en vis pas, mais je trouve ça important d’être présente ici, et puis, vous me le rendez tellement bien, qu’effectivement, je ne veux pas abandonner. Cela dit, je me suis mise à penser que ce n’était pas un problème que vous voyez un jean 4 fois sur le même blog, avec les mêmes hauts, si les photos changeaient et si les looks pouvaient être accessoirisés différemment finalement. Tout est toujours possible.

Bientôt, je réouvrirais et mettrais à jour mon vide dressing d’ailleurs, peut être que ça en intéressera certaines, sinon, n’oubliez pas Emmaus pour ce que vous n’arrivez pas à vendre, en dehors de faire plaisir à votre dressing et de le laisser souffler, vous verrez vous vous sentirez utile.

 Trust what you wear <3

TAGS
61 Comments
  1. Répondre

    Toublanc

    27/08/2014

    Bonjour,
    Article intéressant, j’espère qu’il fera des émules et surtout apportera à l’éveil des consciences Fashion sur le Développement Durable dans la Mode. C’était le sujet de mon mémoire de fin d’études et cela me fait toujours plaisir de voir des articles comme le tien. C’est un sujet qui n’est pas encore tant abordé que ça sur le plan académique : des études existent sur les impacts de la Fast Fashion et de la « Fashion » dîte classique (qui est loin d’être sans impact) mais peu sur les solutions que peuvent tester et développer les entreprises/marques. Pour ma part, je pense que la clef est la transparence et l’information et la bonne volonté des acteurs qui, finira, je pense, par se développer à force de choix plus raisonné des consommateurs (c’est pas pour tout de suite, c’est sûr). Par rapport à ces consommateurs : l’essentiel, je pense, est de continuer à se focus sur l’aspect Mode des produits tout en suivant ses propres valeurs et convictions cf. Misericordia : http://fr.fashionmag.com/news/Misericordia-En-France-on-sait-faire-des-talents-mais-pas-des-marques-,420953.html#.U_2Z7hDwK-U . Bonne journée :)

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      28/08/2014

      Je suis ravie qu’il te plaise, d’autant plus que tu dois être bien plus calée que moi vu qu’il s’agissait de ton sujet de mémoire. Je suis donc contente !!!! J’espère qu’il fera au moins réaliser les choses, mais parfois, je pense qu’on le sait mais qu’on préfère fermer les yeux comme je le faisais avant …. La transparence, c’est ça, je suis totalement d’accord avec toi, mais c’est pas encore gagné et pour un bon grand nombre de marques !

    • Répondre

      Aloïs Parisienne

      04/11/2014

      « Il est temps d’acheter ce dont tu as vraiment besoin ». Savoir ce qui leur va et ne pas céder à la compulsion, c’est ce que j’essaie de transmettre à mes clientes en tant que styliste personelle.
      Nos penderies sont tellement pleines qu’aujourd’hui, même avec un petit budget, la fast fashion n’est pas toujours la seule alternative.

  2. Répondre

    Poussin jaune

    27/08/2014

    J ai bcp aimé ton article et tous comme toi je ne suis pas parfaite. Je pense que en avoir conscience et réguler ça consommation c’est déjà un petit pas contre les industrielles de la mode !

    En réfléchissant à ma consommation j’économise des sous et qui vont servir à acheter des pièces de qualités au prix plus élever certe mais si la qualités y est j’en rachèterai pas un tous les ans donc au final un geste de plus ! ;-)

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      28/08/2014

      Oui, en avoir conscience c’est déjà un grand pas je suis d’accord !!!! Des petits gestes qui, accumulés avec ceux des autres, peuvent changer les choses ;)

  3. Répondre

    aemi

    27/08/2014

    WAOU!!!! merci beaucoup pour cet article très complet et plus qu’édidifiant!!! Ca donne vraiment envie de réfléchir à deux fois avant d’aller dans une enseigne de « fast fashion » (je trouve le nom, en hommage à fast food, super bien trouvé!) Il m’arrive de temps en temps d’aller chez H&M moi aussi, mais finalement je n’y achète jamais grand chose parce que je trouve la qualité médiocre et je me dis toujours que ça ne tiendra pas plus d’un an! Ca s’use vite, ça se démode vite. Même si je n’avais pas conscience de tout ça, avec mon petit porte monnaie et ma recherche de pièces de bonnes qualité, je pratique beaucoup les dépôt-ventes où il m’arrive de trouver des petites merveilles (dernièrement un haut en soie Tara jarmon à 25 euros!!! aussi impeccable qu’au premier jour: est-ce que zara peut vraiment concurrencer ça???lol) Je pratique beaucoup la grande marque d’occasion sur internet, depuis pas mal d’années et je me suis constitué un sacré dressing! Par contre pour en être content, il faut de l’indémodable, et qui dit indémodable dit « un peu classique » et pas « dans la tendance »… mais bon à un moment, il faut arrêter de dépendre de la tendance, envoyer valser tous ces diktats! DETOX FASHION! :)

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Je suis ravie que mon article t’ait plu
      Je ne suis qu’on ne peut plus d’accord avec ton commentaire : vive les dressing d’occasion sur le net ou les friperies on peut y trouver des merveilles !! Et les dépôts vente, n’en parlons pas, je peux y rester des heures (parfois je trouve rien mais bon je persiste :p) !!
      Et puis, ça ne fait pas de mal de modifier un peu ses habitudes, si ça peut changer les choses de la société et de celles qui nous entourent, on ne pense jamais à l’impact :(

  4. Répondre

    Loïs

    27/08/2014

    Vive Emmaüs ! Pour ma part, c’est suite à un article de ma copine Elise (http://www.samplay.fr/2014/04/23/vous-voulez-conna%C3%AEtre-la-tendance-fashion-mondiale-du-printemps/) que j’ai pris un peu conscience de l’ampleur du phénomène.
    Alors du coup, vive le Made-in-France (peut-être qu’un haut à 50€, pour lequel on aura vraiment réfléchi avant de l’acheter, sera plus porté et apprécié par moi qu’un tee-shirt à 10€ made-in-china), et les friperies !
    Merci pour cet article, très peu de blogueuses mode en parlent.
    A très bientôt <3

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Oui, EMMAUS = coeur !!!!!
      Merci à toi, <3

  5. Répondre

    nororre de P&P

    27/08/2014

    ho la la ma belle! un point abordé déjà plusieurs fois, et même si je suis d’accord avec toi, tellement de gens ne comprennent pas et ne se posent même pas la question du pourquoi et du comment!
    bref un beau texte bien écrit!
    bizz ma belle
    aurore
    http://www.passionnanteetpassionnee.com

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Merci ma belle, ça fait plaisir d’être soutenue
      Cela dit, je ne tire aucun jugement, puisque moi même je ne me posais jamais ce genre de questions jusqu’à il y a encore quelques temps :(
      <3

  6. Répondre

    Mamzelle h

    27/08/2014

    C’est très intéressant je ne m’étais (à tort) jamais penché sur ce sujet ! Merci de l’avoir fait … c’est très complet !

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Je pense que j’aurais pu en dire plus, mais bon, je voulais pas que ça tire sur la longueur, et que du coup, ça vous endorme
      Mais bon, l’essentiel y est (je pense)
      En tout cas, ravie que ça t’ait un peu aidé à te pencher sur le sujet ;)

  7. Répondre

    ApollineR

    27/08/2014

    Super article! Tu expliques tous les problèmes de la fast fashion et de manière très claire. Mille mercis pour cet article très instructif :)
    Moi ça ne me dérange pas de voir plusieurs fois les mêmes vêtements. Au contraire ça donne des idées pour porter les mêmes pièces de façon différente :)

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      TU ME VOIS RAVIE RAVIE RAVIE :p <3

  8. Répondre

    Mora

    27/08/2014

    Merci pour cet article super intéressant mon petit chat :) Je suis tout à fait d’accord sur le fait que c’est pas parce qu’on a un blog mode qu’on peut pas reposter des fringues qu’on avait déjà postées avant. Après tout, on est pas des superstars avec des vêtements à usages uniques. On est des nanas comme les autres, et, ouais, on reporte nos fringues ;) Bisous !

    http://lesplacardsdemora.blogspot.com

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Ouais, exactement
      Et si j’étais une super star
      J’aurais pas un blog mode :p
      (enfin je pense haha)

  9. Répondre

    Alice

    27/08/2014

    Article très bien renseigné, très intéressant. Je comprend un peu ta réaction face à tout ça, je travaille moi-même dans l’industrie de la mode, au tout début de la chaîne (la créa) et c’est parfois difficile car on se rend vite compte que tout n’est pas rose (et tout ça, on ne nous le dit pas à l’école). C’est en parti pour cela que pour ma petite marque perso, je créé des bijoux à base d’objets récupérés, j’utilise « l’upcycling » comme on dit. Sinon, j’achète de moins en moins de vêtements, j’essaye de trouver des petites solutions mais sans devenir psychorigide nonplus ^^ Mon chéri a découvert les friperies, et lui qui est fan de levi’s a pu se procurer des vieux Jeans à petits prix (un peu le même principe qu’emmaüs).

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Ah oui, si tu as travaillé dans la mode, et notamment au début de la chaine, tu as du en voir des choses pas toujours roses … Mais bon, je crois que, même si je suis optimiste sur le sujet, c’est dur de changer les mentalités des gens, et puis, quand je dis que je vais chez Emmaus ou dans des friperies, limite on me rit au nez … C’est dire la mentalité ^_^

  10. Répondre

    Marion

    27/08/2014

    Ton article est très intéressant, je crois qu’on reste naïve à ce propos pour ne pas voir que nous, les fashionistas ne sommes pas très clean! Je crois que la mode n’est pas encore prête à autant de sacrifice. Mais la prochaine marque qui nous démontrera qu’elle évite d’impacter l’environnement ou les gens avec ses vêtements apparaîtra, je lui prédis beaucoup de succès!
    Bisous ma jolie et bravo pour ton courage!
    bows-and-girls.blogspot.fr

  11. Répondre

    ouh la copieuse

    27/08/2014

    Super article!!!!!!!!!!!!! Bien documenté et bien illustré! Pas simple de prendre conscience de tout ça et de changer son mode de mode… de toute façon ça ne concerne pas que la mode, la surconsommation en général est hélas partie intégrante de notre société…j’en reviens à un livre « instructif » « l’art de la simplicité », le secret sûrement, changer la vision des choses et nos modes de vie…pas facile mais j’y travaille aussi! :)
    la bise
    Em

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Oh oui, c’est pour tout pareil
      J’avais déjà parlé de la nourriture et des autres thèmes dans un précédent post, du coup, là j’me suis penchée sur la mode, car on a tendance à l’oublier la petite finalement .. Pas facile, c’est une question de temps .. Je prends mon temps, je fais les choses seulement quand j’en ai envie, si demain j’ai envie d’un haut H&M je me priverais pas pour autant, je limiterais juste ;)

  12. Répondre

    Mamzette

    27/08/2014

    Nom d’une truelle, quand tu t’y mets, tu t’y mets! Passionnant, ceci dit, même si j’ai remis à plus tard le visionnage de vidéo, vu que je viens déjà de procrastiner 20 min en te lisant (mais quel bonheur :D )
    Bref, impossible de répondre à tout, trop d’infos, trop de choses, trop de réflexions justes, alors moi je te dirai simplement que personnellement, je trouve beaucoup plus intéressante une blogueuse mode qui me montre comment elle accessoirise/porte la même pièce de dix façons différentes, plutôt que 10 pièces différentes de la même façon. La créativité s’épanouit avec la débrouillardise, non? Voilà voilà, maintenant faut vraiment que j’aille faire semblant de travailler, histoire de.

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Haha m’en parle pas, et j’me suis calmée au bout d’un moment j’me suis dis : arrête toi sinon elles vont s’endormir comme des mouches devant ton pavé :p
      MERCI pour ton soutien, juste ça, t’es mon bonheur a moi de tous les jours, avec tes articles, tes tweets, ton ironie si juste, tes commentaires. MON BOUT DE CHOCOLAT QUOI <3

  13. Répondre

    Elotarie

    27/08/2014

    C’est pour cela que je fripe chez Emmaüs – évidemment pas tout. Il y a aussi le vide-dressing avec des pièces plus actuelles. Même si j’avoue être aussi une mauvaise élève verte parfois.
    Mais franchement, Emmaüs que cela soit en matière de fringue ou de vaisselles ou de déco ou de … En fait Emmaüs c’est vraiment le bon plan mieux que la brocante. Je n’achèterai plus de neuf. C’est sur avec tous les documentaires que j’ai pu voir sur l’obsolescence programmé etc. C’est dingue d’être aussi con – sérieusement, produire des objets qu’on ne sait même pas recycler avec une fin de vie définie à la base…. Je ne sais pas où on va, heureusement que certains prennent conscience de CE BIG PROBLEME. Merci pour cet article!

    http://helloelotarie.blogspot.fr

  14. Répondre

    Amandine

    27/08/2014

    Ton article nous en apprends beaucoup et en effet nous mets un peu sur le derrière, c’est en effet pas net tout ce qui se passe. Après je serai hypocrite de dire que je ne m’habillerais plus dans ces enseignes la car je continuerai ! Malheureusement les enseignes proposant des produits de meilleurs qualités et moins destroy pour la nature sont souvent hors budget notamment pour les étudiants ou les personnes ayant juste un revenu minima par mois :) Cependant très intéressant ma Vivi :)
    Bises,
    Amandine
    http://laspheredamandine.com

  15. Répondre

    Mary

    27/08/2014

    Sacré article, tu as du engager des heures énormes de travail et le résultat est là :)
    J’entends bien tout ce que tu dis, cependant je ne mens pas je ne vais pas arrêter d’acheter du Zara ou du H&M mais j’ai beaucoup réduit mes achats depuis quelques temps sans rapport d’ailleurs avec la norme écologique car mes vêtements je les garde 10 ans donc je ne suis pas du genre a acheter et jeter 1 an après, c’est d’ailleurs pour cela que je mise tous sur les basiques.
    De plus sur Modz j’avais pu trouver 7 pièces Ekyog a -90% mais maintenant ils ont enlevés la marque je ne sais pas pourquoi c’est vraiment dommage car j’aime beaucoup cette marque.
    Merci donc pour toutes ces infos, d’ailleurs c’est suite a un de tes anciens articles que j’ai arrêté de manger du Nutella :) donc tu n’écris pas en vain. Et il est certain que la condition de travail des gens est simplement déplorable, et je ne comprends pas qu’aucun gouvernement ne fasse rien, aujourd’hui on est simplement dans une société maudite et on ne pense qu’à sa tronche et ou l’état ne pense qu’à son pognon.
    C’est malheureux, tout me répugne de plus en plus comme payer des fortunes pour manger bio alors qu’il y a de cela 20 ans tout était bio il n’y avait pas de label a apposer sur sa nourriture pour se dire safe car tout l’était.
    Merci 1000 fois pour ton article et j’espère que beaucoup de gens le liront.
    Bisous & a très vite <3

  16. Répondre

    woodybeauty

    27/08/2014

    Ne pas jeter ses fringues parce qu’elles ne sont plus tendances, les vide-greniers, les braderies, les dépôts-ventes, les vide-dressings, emmaus, les bourses aux vêtements…Ya le choix pour consommer mieux. Perso ça fait des années que je fais tout ça. Bien sûre j’achète toujours chez les mastodontes mais de temps en temps, tout me paraît cher pour ce que c’est en fait (coupes moyennes, pull bouloché après 3 lavages etc.), trop habituée aux petits prix du second main :D
    En tout cas, chouette article qui pourra permettre d’ouvrir les yeux de certains. Mais d’autres sont au courant mais ne se sentent pas concernés. C’est vrai que quand on rentre chez H&M on ne se dit pas, non c’est mal, je dois penser aux ouvriers derrière. Après on peut tous agir à notre niveau en limitant nos achats et en gardant nos fringues plus d’une saison!

    BisouuuU

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Oh si les autres ne se sentent pas concernées, on ne peut pas leur en vouloir, enfin, dans le sens ou, je pense qu’elles ne pensent pas faire mal, mais que leur porte monnaie semble plus adapté à du H&M qu’a des marques bio etc. Chacun réagit en fonction de ses envies, il ne faut pas faire ça par effet de mode, mais parce qu’on en ressent le besoin, pour soi, pour sa planète.. C’est sûr que c’est dommage de fermer les yeux la dessus, mais bon, se forcer c’est jamais bon, et de toute façon, ça ne dure jamais longtemps, et c’est pour tout pareil ;)

  17. Répondre

    Dalia

    27/08/2014

    Franchement ton article est au top! Ca change de tous les truc Back to school beauté etc, j’ai beaucoup aimé. T’as du vraiment prendre du temps pour l’éditer, bravo!
    Passe faire un tour sur mon blog :)

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      MERCI MILLE FOIS, mode « je rougis comme une tomate » activé !
      J’ai été voir ton blog, et j’y retournerais ! <3

  18. Répondre

    theclothespaper

    27/08/2014

    Il est hyper intéressant cet article… Rooo des fois je préfererais rester dans mon ignorance… Il n’y a pas longtemps j’ai fait des recherches sur le commerce de la laine utilisée pour nos vêtements, et je suis forcément arrivée sur des pages de torture animale… LA cause qui me touche particulièrement..ça fait réfléchir!!

  19. Répondre

    Black SAPES

    27/08/2014

    Bravo pour cet article très complet
    C’est un vaste sujet, très large et très intéressant
    Difficile d’évoquer la chose ici il me faudrait des pages ….
    biz

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Oui, mais si jamais tu veux en parler et échanger, tu peux toujours m’envoyer un mail, je suis sûre que tu aurais des choses à m’apprendre ;)

  20. Répondre

    Nathalie

    27/08/2014

    Ma petite Vi très intéressant ton article, comme toi au quotidien j’essaie de changer et de consommer mieux mais les habitudes ont la vie dure.. En tous cas merci pour toutes ces précieuses informations qui font sérieusement réfléchir!!!
    Bises
    http://aubonheurdesdames-leblog.fr

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Me parle pas du mot habitude
      C’est chaud patate, mais on va y arriver :p
      <3

  21. Répondre

    WondersReviews

    27/08/2014

    Waw !!! TRÈS intéressant !!!
    Merci d’avoir laissé un message dans mon ancien blog sur blogspot (MyWondersMesMerveilles) qui m’a permis de découvrir ton joli Blog !
    Je t’invite a me retrouver de temps en temps sur mon nouveau blog (WondersReviews.wordpress.com) pour échanger nos idées ;).
    Je garde ton lien dans mes favoris pour ne pas rater tes prochaines publications ;).
    Bisous,
    Michelle
    WondersReviews Recently Posted : DREAM LASHES NO HURTS, Easy No LashCurler Curls Trick[Dior It-lash,Maximizer/M2Serum]

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Merciiiii <3

  22. Répondre

    Yuliya

    28/08/2014

    Vraiment intéressent ton article. Je fais souvent attention à la provenance des produits mais je dois avouer que ça s’arrête la. De plus, pour réussir à changer les choses, il va en falloir du temps ..
    Bisous
    Yu’

  23. Répondre

    Ma-oui

    28/08/2014

    Super post!
    Mêmes idées pour moi! Je me suis toujours dit que le « peu mais mieux » était une phrase à appliquer pour le quotidien (nourriture/mode/amis?/train de vie….)

    Merci pour cet article

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Oui, pour tout, c’est important
      Même si on ne peut pas aller dans l’excès comme Bea Johnson, on peut faire les choses à notre rythme, en fonction de nos envies :))
      <3

  24. Répondre

    Watzis

    28/08/2014

    Super article ! Comme toi je consomme mieux, enfin j’essaye…
    Toutes ces infos font peur, en même temps, s’acheter des fringues à moins de 10 euros franchement… il faut pas s’attendre à autre chose, pas tant sur la qualité mais sur la manière dont c’est fabriqué… ce sont des alternatives qui conviennent à beaucoup et permettent de se faire plaisir… au détriment de beaucoup de choses, de notre santé, de celles des autres et de l’écologie que l’on fout en l’air malheureusement. Ekyog est un peu cher mais éthique, acheter local sa nourriture (la Ruche qui dit Oui c’est super), ses fringues en coton bio (quand c’est possible), en tout cas, si tout le monde essaye ce sera déjà « énorme » de bon sens !
    bises xx Caroline

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Non, c’est sûr qu’il faut pas s’y attendre
      J’ai appris beaucoup de choses, mais j’ai aussi vu que je préférais parfois fermer les yeux sur pas mal de choses que j’imaginais ……
      OUI LA RUCHE QUI DIT OUI c’est géant !!!!! <3

  25. Répondre

    Anne

    28/08/2014

    Les temps changent. Il y a une vraie prise de conscience. Alors oui, c’est long à mettre en place, mais je crois que les habitudes vont changer.
    Dans le même esprit, j’ai lu un bouquin génial The Joy of Less, de Francine Jay.

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Je note ce bouquin, merci !

  26. Répondre

    Jenychooz

    28/08/2014

    Cet article est génial, quel boulot tu as fait !
    J’avais regardé le spécial investigation sur H&M c’est scandaleux et que dire de Zara et des autres…
    Le gros soucis c’est que je pense qu’on a tous un budget très serré niveau fringue et je peux pas trop me permettre d’acheter toujours du made in France ou autre :/
    Merci en tout cas pour toutes ces informations ma Vi ;)
    Biz Jeny

    http://jenychooz.net

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Mais MERCIIIIIIII beauté <3
      Raviiiie qu'il te plaise (j'ai passé 4 jours dessus au secours haha)
      Oui, moi non plus je ne peux pas me le permettre, c'est bien dommage :(
      <3

  27. Répondre

    lachouxfleur

    28/08/2014

    très bon article et bien argumenté d’information! perso, j’ai commencé le « less is more » dans la penderie et les chaussures pour toutes ces raisons et pour une question de simplification totale. Ca fait du bien! on se sent aussi après cela moins tenté par toute cette fast fashion, car, on sait que l’on en a pas du tout besoin et déjà tout ce qu’il faut dans le placard pour nous satisfaire!

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Oh oui le mot d’ordre : simplification
      C’est ce que je recherche aussi !

  28. Répondre

    jaivoulutester

    28/08/2014

    Wouah! super article, hyper intéressant et super construit, tu soulèves un problème qui je sais te tiens à coeur, merci de nous le faire partager. La société a tellement évolué que pour revenir aux basiques, il va nous falloir du temps, mais avec toutes tes petites astuces données, on peut au moins limiter la casse, à notre petit niveau!
    flo
    jaivoulutester.over-blog.com

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Bah oui, c’est comme retirer le port d’armes aux américains : IMPOSSIBLE ! Ancré dans les moeurs et les valeurs, comme chez nous pour certains trucs, donc cette consommation de masse ! Après soyons honnête, à Noel, j’suis la première a être complètement gaga de recevoir mille cadeaux, mais quand je réfléchis, je m’auto foutrais bien des baffes tiens ! <3

  29. Répondre

    Coline

    28/08/2014

    Un article très bien écrit et construit : bravo !

    http://fashioneiric.blogspot.com

    Coline ♥

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Merciiii <3

  30. Répondre

    Camille

    29/08/2014

    Je partage complètement ton point de vue! Moi aussi je suis une fan de sapes en plein sevrage. J’ai d’ailleurs réalisé qu’il n’est pas facile de s’habiller de façon plus engagée, sans tomber dans le pantacourt en chanvre et les sandalettes en pneu recyclé ;-).
    C’est pour cette raison que j’ai créé un blog http://thegreeneyes.fr/, sur lequel je répertorie des marques éthiques, écologiques et surtout esthétiques!
    N’hésite pas à y jeter un oeil…
    A bientôt,
    Camille

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      02/09/2014

      Mais complètement ^_^
      Les gens ont des à prioriiis mais bon sang on peut trouver des trucs tellement dinguuuuues en friperie et dépôts vente !!!!!
      JE FILE voir ton univers <3

  31. Répondre

    Polina

    04/09/2014

    C’est réjouissant de voir que de plus en plus de personnes s’intéressent au sujet ! A force de pousser à la consommation, on en oublie qu’il est plus sain et plus économique d’acheter peu mais bien. Une belle pièce qui tiendra longtemps et que l’on chérira est bien plus plaisante qu’un achat compulsif, dont la qualité et les méthodes de fabrication sont très douteuses.

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      11/09/2014

      Merci ma jolie, oui, je m’y intéresse assez tard à vrai dire
      Le problème existe depuis tellement longtemps (je culpabilise, je l’avoue) (mais bon, mon porte feuille d’étudiant, même si je m’y étais intéressée hein, j’avoue honnêtement que j’aurais pas pu suivre ….)
      En tout cas, je ne peux que être d’accord avec toi ! (comme souvent d’ailleurs) <3

  32. Répondre

    Josie

    11/09/2014

    C’est vraiment un bon article, très bien fondé, avec des exemples tout ça, j’ai appris des choses !
    Je trouve que c’est presque même aux bloggeuses mode de donner ce genre d’exemple là. Moi par exemple, petit mouton que je suis, je suivais EPPColine et c’est ainsi que j’ai découvert Ekyog, tout ça… Du coup je vais voir régulièrement sur leur site, mais bon c’est pas donner.
    En tous cas je suis contente que Mango soit pas trop mal placé. J’aime bien les nouvelles collections.
    Bref, joli article, on en redemande !!

    • Répondre

      Leblogdemademoisellevi

      11/09/2014

      Ah alors si vous en redemandez, je vais continuer cette catégoooorie
      Bon, ça prend du temps alors ça sera pas tous les jours hein mais bon :))
      Moi j’ai découvert Ekyog dans ma ville comme ça
      Je ne savais même pas que c’était une marque qui avait une éthique si géniale
      J’avais un débardeur basique et du jour au lendemain j’apprends ça
      J’étais contente penses tu
      Coline a raison d’en parler, il le fauuut !!! :)
      Et puis, même si c’est pas donné, ça reste une marque plus accessible par rapport à d’autres à la même éthique :)

LEAVE A COMMENT


Chercher par ici
WANT
Catégories
Instagram Slider
  • Finir la journe que une note positive ???? Cest possiblehellip
  • Quand lamoureux capture un moment chouette dans les vignes dehellip
  • 330 marches amp quelques minutes plus tard vue panoramique enhellip
  • Pourquoi les weekend cest toujours trop court ? Strasbourg toujourshellip
  • Zoom sur mon poignet ! Oui moi aimer beaucoup beaucouphellip
  • Ce soir ctait burger vg avec mozza pane by boogieburgermetzhellip
  • Heyyyyy les choux! Nouvel article  vido rempli de douceurhellip
  • Cest tellement beau que je nai pas les mots !hellip
  • Aujourdhui je porte une combinaison short colore trop cool quihellip
  • Je ne sais pas si les cigognes peuvent reprsenter lahellip
  • Pssssstttttt nouveau look sur le blog ! Je porte lehellip
  • On a sorti la robe longue piecesofficial si lgre quonhellip
NEWS / ACTUS
Partenaires
Facebook me